Accueil > Blog
BLOG
Modèle de développement : le discours et la méthode (1)
Noureddine El Aoufi | 28 Mai 2018
     

Je reprends dans ce blog et dans les deux suivants le texte de l’entretien que j’ai accordé à Imane Bouhrara et paru dans EcoActu le 24 Mai 2018 (www.ecoactu.ma)

Question : Depuis le discours royal d'octobre dernier, nous avons l'impression que rien n'a été fait dans le sens d'une réflexion devant aboutir à l'avènement d'un nouveau modèle économique pour le Maroc. Partagez-vous cette impression?

Réponse : L’injonction royale a une fonction « conative » et « appellative » que définit bien la linguistique : inciter à repenser le « modèle de développement national ».

L’énonciation est, cependant, restée générale, sans destinataire précis. Le discours s’adresse à tout le monde (gouvernement, parlement, partis politiques, syndicats, université, société civile, etc.). D’où, de mon point de vue, « l’impression » que vous avez et que beaucoup partagent. De fait, on a assisté à une « mobilisation générale », qui s’est produite dans le désordre et l’improvisation, une sorte de « ruée » vers le « nouveau modèle de développement », un modèle imaginaire dont chacun tente de définir les bases, de fixer le contenu, les objectifs, l’ordre des priorités.

C’est, en soi, un exercice qui n’est pas vain. Le « brainstorming » national autour de la problématique du développement dans notre pays peut, en effet, constituer une modalité pertinente, collective et créative. Il peut constituer une composante essentielle, en termes de « design thinking », dans le processus d’élaboration de la stratégie souhaitable du développement national. Comme il peut donner lieu, ce qui est hélas souvent le cas, à une cacophonie déplaisante, une disharmonie imitative, conduisant à des solutions triviales, incohérentes, paradoxales, contradictoires.

Lors de la présentation de la Loi de Finances au Parlement, le ministre des Finances a fait référence, comme il se doit, au discours royal sur l’échec du modèle de développement à l’œuvre, mais pour, ensuite, décliner les dispositions de la loi autour des mêmes orientations que dans le passé, comme si de rien n’était. De mon point de vue, si le débat donne l’impression de tourner en rond  et de ne déboucher sur rien c’est, en grande partie, parce que l’injonction ne contient pas une « feuille de route », un dispositif procédural, elle n’a pas défini le mode opératoire. Du coup le « nouveau modèle de développement marocain » est devenu une sorte d’Arlésienne, tout le monde en parle, mais personne ne sait ce que c’est ni de quoi il s’agit.

(A suivre)


Accueil Comité de gestion   Documents de travail   Vidéos 1, Rue Hamza, Agdal, Rabat, Maroc
Concept Chercheurs Articles Partenaires Tél: +212 661 22 72 21
Arguments Programme Editions digitales Liens utiles noureddine.elaoufi@gmail.com
Statuts Colloques et séminaires Blog Plan du site BMCI Rabat succursale, Angle Avenue Imam Malik & Ibrahim Tadili
Conseil académique Agenda Photos RIB : 013 810 01070 240004 001 67 94 / Code Swift : BMCI MAMCXXX