Accueil > Blog
BLOG

Flexibilité du Dirham : La justification théorique est-elle en adéquation avec les spécificités économiques et institutionnelles du Maroc ?

4. Flexibilité versus fixité du régime de change du Dirham : quel impact sur le Pass–through ?

Nicolas Moumni | 15 Septembre 2018
     

La dépréciation potentielle du Dirham suite au passage du régime de change à la flexibilité augmente  l’occurrence d’une inflation importée. Le régime de change fixe est souvent choisi par les pays en développement ou émergents en vue de faciliter la stabilité relative de leurs prix. D’après Calvo et Reinhart (2001), la transmission (le pass-through) des variations des taux de changeaux prix domestiques  serait d’environ quatre fois plus forte dans les pays émergents que dans les pays  développés.

Afin de préserver leur rentabilité dans un régime de change flexible, les entreprises marocaines seraient susceptibles d’augmenter  leurs prix* consécutivement à une dépréciation du taux de change du Dirham.A ce sujet, citons l’étude récente du  FMI (2018) où il a été élaboré un modèle économétrique permettant à Bank Al-Maghrib  de simuler l’impact de la nature du régime de change sur l’économie. Il ressort de ce modèle, notamment, que le pass through est élevé. Sous le régime de change fixe  toute modification du taux de change Euro-Dirham se transmet à l’inflation marocaine (graphique ci-après).


  Source: IMF Working Paper (2018), « Morocco: A Practical Approach to Monetary Policy Analysis in a Country with Capital Controls », February.

Dans une étude d’un échantillon de 43 pays émergents et en développement, sur la période 1980-2005, Allegret J-P.,  Ayadi  M. et  Haouaoui Khouni  L. (2008) ont mis en avant l’existence de la relation de réactivité des prix aux variations du taux de change nominal. Ces auteurs concluent que lorsque l’effet du pass through est important dans une économie, le pays a une forte probabilité de choisir un régime d’ancrage dur. 

Selon Gilbert et Kravis (1954) à long terme, le taux de change  réel d’équilibre d’une monnaie tenant compte de l’inflation, dépend du niveau de développement du pays. Aussi, dans une étude portant sur le choix du régime de change d’un échantillon de 47 pays émergents et en développement, comprenant le Maroc sur la période 1990-2006,  Allegret  J-P. (2007) avait suggéré que le pass through  dépendait du niveau de développement des pays. Il avait conclu que pour un horizon de 12 mois, le pass through était « presque  total » dans les pays émergents. Par ailleurs, Bachar R. (2016), dans une étude sur la période 1980-2014, conclut que la sous-évaluation du Dirham ne permet pas d’améliorer la compétitivité du Maroc.

La stratégie de la monnaie forte est utile pour la stabilité des prix, car elle facilite l’importation de la désinflation. Ce qui précède nous amène à nous interroger sur la vraisemblance de la flexibilité du régime de change du Dirham à entraîner une augmentation de la réactivité des prix internes au Maroc, propice à une reprise de l’inflation.

* La relation entre les variations du taux de change nominal et les prix domestiques dépend de plusieurs paramètres tels que le degré d’ouverture de l’économie, l’intensité de la concurrence sur les marchés des biens, la conjoncture économique (basse/haute) et la tendance inflationniste du pays.  

Lire aussi
Flexibilité du Dirham : La justification théorique est-elle en adéquation avec les spécificités économiques et institutionnelles du Maroc ?
8. Régime de change du Dirham : du rattachement au Franc français à une gestion plus active
Flexibilité du Dirham : La justification théorique est-elle en adéquation avec les spécificités économiques et institutionnelles du Maroc ?
7. Taux de change d'équilibre du Dirham : artefact ou quête de Graal ?
Flexibilité du Dirham : La justification théorique est-elle en adéquation avec les spécificités économiques et institutionnelles du Maroc ?
6. Flexibilité de change du Dirham et ouverture du compte de capital : levée de la dernière soupape ?
Flexibilité du Dirham : La justification théorique est-elle en adéquation avec les spécificités économiques et institutionnelles du Maroc ?
5. Flexibilité du régime de change du Dirham : Quid du gain en indépendance de la politique monétaire ?
Flexibilité du Dirham : La justification théorique est-elle en adéquation avec les spécificités économiques et institutionnelles du Maroc ?
4. Flexibilité versus fixité du régime de change du Dirham : quel impact sur le Pass–through ?
Flexibilité du Dirham : La justification théorique est-elle en adéquation avec les spécificités économiques et institutionnelles du Maroc ?
3. La flexibilité du Dirham et effectivité de l'ancrage des anticipations au Maroc : une chimère !
Flexibilité du Dirham : La justification théorique est-elle en adéquation avec les spécificités économiques et institutionnelles du Maroc ?
2. La flexibilité du Dirham et réserves de change : une hirondelle ne fait pas le printemps
Flexibilité du Dirham : La justification théorique est-elle en adéquation avec les spécificités économiques et institutionnelles du Maroc ?
1. La flexibilité du Dirham : une stratégie courageuse ou périlleuse ?
Accueil Comité de gestion   Documents de travail   Vidéos 1, Rue Hamza, Agdal, Rabat, Maroc
Concept Chercheurs Articles Partenaires Tél: +212 661 22 72 21
Arguments Programme Editions digitales Liens utiles noureddine.elaoufi@gmail.com
Statuts Colloques et séminaires Blog Plan du site BMCI Rabat succursale, Angle Avenue Imam Malik & Ibrahim Tadili
Conseil académique Agenda Photos RIB : 013 810 01070 240004 001 67 94 / Code Swift : BMCI MAMCXXX