Accueil > Blog
BLOG
Des lacunes du débat sur le modèle de croissance au Maroc
Redouane Taouil | 8 Octobre 2018
     

A examiner les termes du débat public sur le modèle de croissance au Maroc, on s’aperçoit qu’ils sont plus marqués par la profession d’opinions et l’affirmation de positions que par des échanges d’arguments et des réflexions ordonnées sur les performances de l’économie nationale et la réorientation des politiques publiques.

« Prendre les idées au sérieux - soutient Dani Rodrik - nous aide à résoudre nombre d’énigmes de la vie sociale et politique ». A voir les lacunes du débat en la matière, cette assertion est tout à fait bienvenue. En premier lieu, on assiste moins à l’exposé raisonné d’idées qu’à la répétition de poncifs sur les supposés bienfaits de la compétitivité, de la promotion de la concurrence, des politiques d’offre ou des réformes structurelles. Faute d’interrogations critiques sur ces ritournelles, de larges zones d’ombre subsistent quant aux caractéristiques du comportement de l’économie nationale et aux politiques publiques à mettre en œuvre. Ensuite, le traitement de ces questions fait plus appel à la doxa qu’aux cadres d’analyse correspondants. Il s’ensuit, outre un faible éclairage des critères à l’aune desquelles le modèle de croissance doit être évalué, des contresens comme ceux de la thèse selon laquelle ce modèle est tiré par la demande, et son corollaire, la recommandation de stratégies de promotion des exportations. Enfin, la confrontation des propos semble  faire défaut. Or, elle est nécessaire pour lever le voile sur les idées reçus comme pour évaluer la force des arguments et la pertinence des conclusions. Comme l’écrit Michel Callon : « Elle [la lumière], naît de la confrontation des points de vue, des savoirs et des jugements qui, séparés et distincts les uns des autres, s’enrichissent mutuellement. Les acteurs, au lieu de se voir imposer des comportements et une identité dans lesquels, éventuellement, ils ne se reconnaissent pas, sont en position de les négocier ».

Au regard de ces enjeux, le débat public sur le modèle de croissance au Maroc reste à construire par la délibération rationnelle et la discussion argumentée sous peine de voir « le développement » et la « justice sociale » demeurer des arlésiennes.


Accueil Comité de gestion   Documents de travail   Vidéos 1, Rue Hamza, Agdal, Rabat, Maroc
Concept Chercheurs Articles Partenaires Tél: +212 661 22 72 21
Arguments Programme Editions digitales Liens utiles noureddine.elaoufi@gmail.com
Statuts Colloques et séminaires Blog Plan du site BMCI Rabat succursale, Angle Avenue Imam Malik & Ibrahim Tadili
Conseil académique Agenda Photos RIB : 013 810 01070 240004 001 67 94 / Code Swift : BMCI MAMCXXX